Mickaël Legrand : auteur et traducteur

Fascinations

 Passionné aussi loin que je m'en souvienne par le monde vivant, avec une fascination très forte pour le monde aquatique et les adaptations Mickaël Legrandvégétales aux milieux extrêmes, j'ai pendant longtemps bidouillé avec les moyens du bord pour nourrir tant bien que mal cette curiosité. La chasse au triton parmi les herbes aquatiques d'un ruisselet, la traque, pieds dans la rivière, de loches se confondant avec le fond sablonneux et la contemplation extatique de photos de dionées attrape-mouches aux couleurs outrancières dans des catalogues horticoles... tout cela m'a occupé un certain temps. Plus tard, poussées d'adrénaline devant les premières plantes-cailloux vues en vrai... Et toujours aujourd'hui cette pulsation intacte, qui démarre au quart de tour. J'aime à croire que l'émotion à la vue d'une beauté animale ou végétale est à la hauteur du degré de vie de celui qui la ressent.

L'anglais par défaut

  Mais très vite, tandis que mon horizon s'ouvrait et que les possibilités de documentation se développaient, je me rendis compte qu'une bonne partie des livres de référence spécialisés étaient invariablement en anglais. Par la force des choses, je me résolus donc à appliquer là mes cours de collège puis de lycée. On ne louera jamais assez la valeur universelle des images et des noms latins pour ne pas se décourager ! Avec conjointement la constitution d'une collection assez importante de plantes carnivores, succulentes et tropicales, bâtie sur le système D (beaucoup de semis et d'échanges), et une multiplication d'expérience en aquariophilie tropicale.

Des passions à transmettre

 À côté d'études littéraires (l'association étant paraît-il étonnante, mais en aucun cas « contre nature » et le mélange n'a jamais explosé à ce jour), je me suis retrouvé à réaliser nombre de traductions d'articles remarquables sur mes sujets de prédilection dans le cadre associatif, jusqu'à ce que je me dise qu'il y avait peut-être réellement quelque chose à faire dans ce domaine-là. Quelque chose à transmettre à une échelle supérieure. Que ce soit en matière d'auteur qu'en matière de traducteur free lance, portant à bout de bras des projets d'autant plus difficiles à imposer qu'ils sont précieux, car uniques. La valeur particulière de la traduction est qu'elle est, même dans le domaine « scientifique » (pour peu que vous choisissiez bien vos auteurs), la rencontre avec une expérience, un style, une humanité, un enthousiasme. Si mon travail doit être utile, c'est dans la transmission de ces passions, qui enrichiront les vôtres et donneront matière à vous émerveiller chaque jour un peu plus sur les beautés (menacées) de ce monde.

 Vous retrouverez sur ce site la présentation de mes publications et des rencontres dont elles découlent, ainsi qu'un certain nombre d'exclusivités, qui viendront l'alimenter. Autrement dit, restez en contact !